Laos, la douceur préservée

Le Laos est l’un des derniers territoires relativement confidentiels de l’Asie du Sud-Est. Avec des frontières communes avec le Vietnam, le Cambodge, la Thaïlande mais aussi la Chine, il fait presque office d’enclave préservée, traversée de part en part par le Mékong. Une bulle de sérénité dans laquelle on s’immerge en douceur, à pied et en bateau...
Laos moine

Au cœur d’une nature intacte

Pays préservé, au cœur et pourtant “à l’écart” des destinations prisées de l’Asie du Sud-Est, le Laos a conservé sa nature sauvage. Ses parcs nationaux entre autres concentrent une faune et une flore très variées, parfois endémiques. Sa forêt primaire, centenaire, rassemble bambous géants et fougères, orchidées et bananiers. Parmi sa faune particulièrement riche, on compte de nombreux insectes étonnants, des buffles, mais aussi des gibbons et des tigres, que l’on peut apercevoir si l’on a de la chance…
Les itinéraires de randonnées empruntent régulièrement des sentiers de campagne, tracés par les fermiers locaux et bien connus de votre guide. Lors de ces immersions en pleine nature, il partage avec vous la connaissance de cette nature foisonnante, s’attardant sur les herbes aromatiques et quelques notions de botanique. Il connaît également les légendes et les mythes qui entourent la forêt et les chemins secrets qui mènent jusqu’aux recoins abrités, comme les grottes ou les chutes d’eau…

A la rencontre des peuples millénaires

Avec quatre grands groupes ethniques et près de 80 ethnies différentes, le Laos est une destination idéale pour un voyage dans le temps ! Tous ont su conserver des modes de vie ancestraux, des traditions millénaires et des rites fondés sur l’influence des esprits… Logés parfois dans des cabanes de bois et de bambou, la plupart vivent en autarcie grâce à l’agriculture, la cueillette et l’élevage de buffles. Le port du costume traditionnel n’est pas rare, surtout pour les femmes... Le nord du pays, qui abrite le plus grand nombre d’ethnies, est notamment le territoire des Lue, des Khamu, des Thai Dams et des Hmongs. Peuples paisibles, témoignant d’une douceur incomparable dans leur accueil, ils partagent volontiers leurs traditions et leurs coutumes au cours d’un repas inoubliable. C’est autour d’un plat unique que l’on pioche (avec les mains) des mets le plus souvent à base de riz, agrémentés d’épices exotiques : citronnelle, gingembre, kaffir et galanga… accompagnés d’un verre de lao-lao.

Montagnes et Mékong

Fait souvent ignoré, les zones de montagne représentent environ 70 % de la surface du Laos, qui font de lui un terrain rêvé pour le trek. Les randonnées offrent des panoramas splendides, à l’orée des forêts ou à flanc de colline, au détour d’un chemin de terre ou au fil des rizières. Mais la navigation est aussi un moyen de découvrir ce pays qui s’appréhende au fil de l’eau. A bord de pirogues, voguer sur la Nam Ou pour rejoindre Luang Prabang, l’une des villes les plus charmantes de l’Asie du Sud-Est, ou sur le Mékong depuis les grottes aux mille bouddhas, est une expérience unique ! Au long des méandres du fleuve, entre rochers affleurant, troncs d’arbres et rapides, les bateliers témoignent d’une totale maîtrise, qui permet de profiter de cette belle navigation autant que des paysages et des villages de pêcheurs qui défilent…

 

À voir aussi...